MàJ, vidéo incluse! : Mon test de la tablette ExoPc!

La semaine dernière, un éclair (de génie!) a traversé mon cerveau et c’est là que je me suis dit « Hey! Rimouski, ce n’est quand même pas à l’autre bout du monde! Et ExoPC me semble assez ouvert à voir du monde admirer et tester un peu leur tablette! » Sur cette énonciation que j’ai décidé d’ouvrir une discussion sur le merveilleux forum d’ExoPC (et pourquoi je dis merveilleux? Voir l’article que j’ai fait à ce sujet) pour inviter les personnes de la région à se joindre à moi pour le « roadtrip ».

Finalement, une seule personne (m’enfin…2, mais il y a eu un empêchement de dernières minutes) du forum s’est jointe à mon périple (Luc @ Fireman). Il m’a invité à prendre le siège passager de sa Mustang décapotable au lieu de ma vieille Volks à partir de Rivière-Du-Loup (RDL), où il habite. Ce que j’ai accepté! RDL est au 2/3 du chemin entre la ville de Québec et celle de Rimouski.

Nous sommes arrivés au bureau d’ExoPC où Yannick nous accueillit avec le sourire. Sur place il y avait aussi Bernard, qui s’occupait du système informatique et à la restauration logicielle d’une tablette. Bien que les deux personnes sur place étaient fort sympathiques, je n’ai pas plus m’empêcher de laisser mes yeux rivés vers la bête tant convoitée. Bien sûr, la tablette que nous avions sous la main n’était pas la version finale,malgré que l’on pourrait dire qu’elle serait en version « Release Candidate » si ce n’était uniquement un logiciel. Il ne reste que les retouches finales à appliquer pour quelle soit finalisée.

À priori, quand je l’ai regardé, elle était à peu près la même dimension de ce que j’avais en tête! J’ai déjà essayé le iPad (qui lui, a un écran de 9,7 pouces), alors j’avais déjà une idée de la grandeur. J’ai quand même été surpris, car la dimension est parfaite! Pas trop petit pour être inconfortable visuellement lors de son utilisation et pas trop grand pour être aisément transportable. Pour ce qui est du poids de la tablette, c’est bien pour la grosseur de l’ExoPC! Bien qu’au départ, elle me paraissait un peu lourde, on s’y habitue vite, car quand on y pense, il y a un ordinateur complet dans le boitier! Et si vous faites un ratio concernant le iPad Vs l’ExoPC, on y arrive au même poids ou à quelques grammes près. La tablette que j’ai essayée avait 144 grammes de plus qu’aura la version finale.

Le boitier recouvrant le squelette est très joli, ça n’a pas l’air d’un boitier fait avec du plastique « cheap » comme certains autres bidules électroniques. On peut facilement avoir accès aux différentes connectiques présentes sur l’ExoPC. Le dessous, recouvert d’un caoutchouc protecteur, à part la mention EXOPC, il n’y a que le bouton pour allumer la tablette, ce qui fait très sobre (ce qui est bien!). Il y a deux choses que j’ai pris connaissance quand j’ai regardé le dessus de la machine : il y a un détecteur de luminosité permettant de réduire l’éclairage de l’écran dépendamment de la lumière ambiante, permettant ainsi de sauvegarder de l’énergie de la batterie, et une sorte de « ultra-mini-pad-touch » servant à la navigation des menus sous les interfaces en ligne de commande (très utile si vous devez mettre Windows 7 en mode sans échec!).

L’utilisation du multi-touch sous Windows 7 m’a pris un certain temps d’adaptation. Manipuler le clavier virtuel (agrandir, réduire et déplacer la surface du clavier) et utiliser correctement le logiciel de reconnaissance de l’écriture à main levée peut être être repoussant pour certains, mais en général, ça se fait très bien.

Malheureusement, je n’ai pas plus tester la webcam ni la rotation de la tablette vu que le Windows d’origine a été restauré et que les logiciels requis n’ont pas été installé, faute de temps.

La cerise sur gâteau est vraiment la fameuse couche logicielle « ExoPC UI Layer »! Il se rouvre assez vite après le démarrage de Windows. Par la suite, des cercles d’applications/raccourci/marques-page web nous y sont présentés en rangées. La gestion des cercles est laissée à l’utilisateur, vous décidez où vont vos applications favorites sur l’écran et vous choisissez l’arrière-plan que vous voulez. L’interface n’est pas trop encombrée de boutons ou options trop voyants, ce qui évite d’être mélangé lors de son utilisation. J’ai aimé les dizaines d’applications que j’ai essayées. Ils font office de démonstration de ce que la tablette peut faire (un peu comme Google chrome et son site web d’expérimentation).

Moi et Luc en train de préparer l’ExoPC pour le World Tour!

En gros, ce sera pour vous un très bon achat si vous voulez remplacer votre ordinateur portable. On s’entend sur une chose : l’ExoPC n’est pas une machine ultra puissante, sa force se situe dans sa capacité à utiliser un environnement Windows 7 à l’aide d’un écran tactile et d’être facilement transportable. Elle remplace très facilement les ordinateurs portables de base dont l’utilisation est dédiée au traitement de texte et à la navigation. Sûrement que nous pourrons voir une tablette ExoPC aussi forte que mon ordinateur portable Core I7 que j’ai à la maison!

J’ai aimé l’essai que j’ai effectué chez ExoPC. C’est exactement le produit que j’attendais avec impatience! Le 6 heures de route que j’ai effectué n’est même pas comparable au « trip » que j’ai eu d’essayer l’ExoPC, qui en passant sortira fin septembre si tout va bien! :O)

Pour finaliser, je vous conseiller fortement de vous inscrire sur le forum de discussion d’ExoPC : Tout ce passe là! Vous pourrez ainsi avoir accès à de l’information privilégiée et ainsi de faire part de l’expérience ExoPC! Car chaque idée que vous proposez est prise en considération pour développer le produit et accroitre la visibilité de la Startup de Rimouski! Et je vous laisses sur une photo modifié de mon propre cru!

EDIT : J’ai oublié de remercier toute l’équipe de l’ExoPc de nous avoir reçu dans leur quartier général!

ZOMG! Steve Jobs LOVE the EXOPC! Partagez-là sur twitter! http://twitter.com/Jedduff/status/22528950455

N.B. Je n’ai pas de photos pour l’instant, mais mon accompagnateur avait le sien, alors j’attends son courriel rempli de photos avec impatience! Yannick a pris une vidéo et quelques photos de la rencontre!